Partage de recettes libérées, cosmopolites, végétariennes et carnivores, décomplexées, exotiques, urbaines et AMAPiennes.

Créer mon carnet de recettes |

Filet américain

Préparation : ? | Crudité

Non végétarien !
Sans lactose Sans gluten
5vote

Appétissante photo - CC by-nc-nd fs999
Permalien Envoyer cette recette par courriel Imprimez cette recette Donnez votre avis


Ingrédients pour 1 personne :

  • 180 g à 200 g de viande de cheval
  • 1 jaune d’œuf très frais
  • 1 c à c d’oignon finement haché
  • 1 c à c d’échalote hachée
  • 1 c à c de cornichons au vinaigre
  • 1 c à c de câpres
  • 1 grosse c à c de mayonnaise
  • 1 petite c à c de moutarde
  • 1 jet de Tabasco
  • 1 jet de sauce anglaise Worcestershire
  • sel, poivre du moulin

Filet américain

Commencez par préparer tous les ingrédients : hachez l’oignon et les cornichons, etc.

Au moment de servir, hachez la viande au couteau. La viande, fraîchement hachée pour conserver son sang, préparée au dernier moment, doit être bien rouge.

Ajoutez tous les autres ingrédients, en terminant par la mayonnaise. Salez, poivrez. Mélangez brièvement et énergiquement tous les ingrédients avec la viande. Le résultat doit être une pâte homogène.

Inventé par le restaurateur Albert Niels en 1924, le « filet américain », était préparé à partir de viande de cheval [1], alors abondante en Belgique. On faisait même frire les frites à la graisse de cheval.

C’est devenu un grand classique de la cuisine belge, qui figure sur à peu près toutes les cartes, mais il est aujourd’hui plus couramment fait avec du bœuf et haché.

La différence entre le filet américain et le steak tartare ? La mayonnaise. Le premier en comprend, l’autre pas. Dans la recette d’Albert Niels, il y a du piccalilli finement haché et 4 jaunes d’œufs par litre de mayonnaise. On peut aussi y mettre du Tabasco.

Notes

[1L’explication la plus rationnelle du choix de la viande de cheval serait que pendant la guerre de 14-18, on avait importé beaucoup de chevaux d’Amérique pour la cavalerie. Et qu’il fallait bien faire quelque chose de ces chevaux après la guerre car ça aurait coûté trop cher de les rapatrier. Ils auraient donc fini dans les assiettes septentrionales à partir des années 20.


Recette publiée sous licence libre, en mars 2016. Vous pouvez reproduire cette recette, à condition de la partager dans les mêmes conditions, avec un lien en retour vers cette page.

Haut

Vos commentaires

  • Le 19 mars à 14:29, par Le Monolecte En réponse à : Filet américain

    Marrant, chez moi, ça s’appelait plutôt le bistok à la russe…

Une question ? Un conseil pour améliorer cette recette ?

Qui êtes-vous ?
  • [Me connecter]

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Filet américain 4.00 sur 5 5 ratings. 6 user reviews.